Parfums de vacances : poivrons jaunes confits en mode tartelettes basques

tartelettes aux poivrons jaunes confits sur pâte brisée "basque"

Hé oui, cher lecteur, je t’en avais parlé, et comme je tiens j’essaie de tenir toujours mes promesses, voici une recette avec ma pâte brisée revisité en mode « Basque » !

Je te prie de bien vouloir excuser le manque de photos … Je t’explique : j’ai pris bien consciencieusement des photos de mes tartelettes avant leur passage au four, et bien évidemment, il était prévu qu’elles repassent sous mon objectif après leur cuisson.

Alors, est-ce un simple oubli, ou bien la faim et la gourmandise ??? Toujours est-il, qu’à peine sorties du four, elles ont rejoint illico presto le salon, où un vorace n’en a fait qu’une bouchée – je ne veux pas faire ma cafteuse, donc je tairai le nom du vorace. Mais tu devineras aisément quand je te dirais que les Loulous sont en colo en ce moment …

Enfin, le « vorace » et moi-même te conseillons cette recette, sur ma pâte brisée ou sur un autre type de pâte (home made ou non d’ailleurs !) et voici la marche à suivre (simple comme bien souvent) :

* poivrons jaunes – pelés à l’économe, et taillés en fins batônnets,

* oignons rouges – même coupe

* gousses d’ail – émincées très finement

herbes de Provence, huile d’olives, vin blanc sec, sel, poivre.

Faire suer les bâtonnets de poivrons et d’oignons dans une sauteuse avec l’huile d’olives. Juste avant qu’ils soient cuits et bien fondants, saler, poivrer, ajouter les herbes et donner « un coup de chaud ». Déglacer au vin blanc. Bien remuer et terminer la cuisson.

Laisser refroidir avant de garnir vos tartelettes.

Ensuite,  enfourner dans un four assez chaud (au moins 220°C) – attention à surveiller, car il faut que la pâte cuise mais veiller à ne pas faire trop dorer (doux euphémisme …!) la garniture. Ca vaut le coup, car en version mini, ou maxi pour le diner, c’est vraiment top, car cela a le parfum des vacances …

tartelettes aux poivrons jaunes confits sur pâte brisée "basque"

0 lecteur a aimé cet article
Partager

Auteur de l’article : nanon

Laisser un commentaire