Trilogie

trilogie apéritive

On me dit :   » Nanon, tu te charges de l’apéritif »; Ok cool !

Donc voici :

des tartelettes fines au chorizo, un « gaspacho » froid de concombre à la menthe et à la coriandre et des samossas gourmands à la Tome de Savoie.

Pour les tartelettes de chorizo, rien de plus simple :

trilogie apéritive

Découper à l’emporte pièce la pâte feuilletée et piquer les ronds à la fourchette.

Ôter la peau du chorizo et le couper en lamelles fines.

Dans un bol, mélanger du fromage frais (type Vache qui rit) avec une cuillère à soupe de crème, un peu de sel, de poivre et de noix de muscade moulue.

Déposer sur chacun des ronds de pâte, un peu du mélange. Puis une rondelle de chorizo. Enfin, avec un jaune d’oeuf légèrement détendu à l’eau, badigeonner le tour de la pâte non couvert par le chorizo afin qu’il soit doré à la sortie du four.

Enfourner à four chaud pour 10-15 mn – à surveiller of course !


Pour les verrines :

Peler et évider les concombres. Les couper en petits dés.  Déposer dans le blender. Y ajouter un yaourt nature, un peu de crème liquide, un filet d’huile d’olive, un demi-bouquet de menthe fraiche, un demi bouquet de coriandre, du sel, du poivre, un jus de citron, un peu de cumin en poudre, un peu de gingembre en poudre. Mixer longuement jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Mettre au frais pour au minimum 2 heures.


Pour les samossas:

trilogie apéritive

Mélanger dans un bol : du fromage frais – Vache qui rit ou Kiri, …, un peu de crème fraiche épaisse, sel, poivre, noix de muscade moulue.tome

Sur chaque rectangle de feuille de brick, à la base, déposer une cuillère à café de cette préparation, puis un dé de Tome de Savoie. Procéder au pliage. Passer un peu d’huile d’olive sur le samossa ainsi formé à l’aide d’un pinceau de cuisine.

Parsemer de sésame blond. Enfourner à four chaud pour 10 mn (surveiller !).

trilogie apéritive

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 vote(s), moyenne: 4,50 sur 5)
Loading...

3 commentaire(s) dans “TrilogieDonnez votre opinion →

    1. merci Pauline !
      Crois-moi, ils l’étaient ! Un conseil si tu tentes l’expérience : serre bien les feuilles de brick car la farce a tendance à vouloir se faire la malle à la cuisson !!!
      Bises à toi !

Laisser un commentaire